Le Château de Versailles

Le Château de Versailles

 

Aujourd’hui, le monument symbolise le rayonnement de la France et attire plus de 3 millions de touristes par an. C’est à Louis XIII qu’on doit le petit château primitif, bâti sur un rendez-vous de chasse, et qui est demeuré encastré dans l’édifice actuel. En 1661, estomaqué par le faste de Vaux-le-Vicomte où l’avait invité Fouquet, le jeune Louis XIV a décidé d’agrandir le château de son père pour en faire une demeure digne de lui.

Il avait le don d’exploiter les talents :

Le Nôtre : dessine les jardins, repartit massifs et bosquets et fait ruisseler partout, au prix de travaux gigantesques, l’eau des cascades et des bassins.

Les architectes le Vau et Mansart dressent avec le roi, les plans du château.

Charles Lebrun « premier peintre du roi », dirige toute la décoration et peint l’immense plafond de la galerie des Glaces (800 mètres carrés).

Des sculpteurs réputés, Girardon, Coustou, Coysevox, peuplent le parc de statues : elles bordent les allées, ornent les bassins et les parterres.

De l’atelier de Boulle, ébéniste en renom, sortent les meubles splendides qui garnissent le palais.

De la manufacture royale des Gobelins, proviennent les riches tapis, les rideaux de velours, les lustres d’or, les vases d’argent.

Les travaux durent pendant tout le règne de Louis XIV (1661-1715), occupent jusqu’à 36.000 ouvriers, absorbent 25 millions de livres.

Parallèlement une ville nouvelle se créait alentour.

Louis XIV ne s’est installé définitivement à Versailles qu’en 1682. Chacun des souverains qui habita Versailles y a laissé sa marque. Le vaste ensemble du palais, du parc, des Trianons offre des ressources inépuisables à l’amateur curieux aussi bien qu’à l’historien d’art. Du château de Louis XIII au poétique appareillage de briques et de pierres encore tout proche dans sa conception de l’art de la fin du XVIes., on passe aisément à l’art classique du XVIIes. auquel nous devons cet ample palais couvert de terrasses.  La pompe et la richesse du décor de l’époque de Louis XIV s’épurent, se parent de grâce et de charme, par les aménagements de Louis XV et de Louis XVI.

Les murs de Versailles permettent au visiteur de suivre l’évolution si féconde de l’art français ; le palais donne au visiteur la plus haute impression d’unité et d’harmonie.

Depuis la fin du XVIIes., Versailles plus qu’aucun autre monument au monde depuis l’Antiquité, a été copié et a servi d’inspiration à bien des cours étrangères avides de se créer un cadre digne d’elles.

Versailles fut en effet pendant un siècle et demi, à partir de 1682, le centre de l’administration publique, le foyer artistique de la France où tant d’artistes renommés ont laissé une part de leurs plus belles créations, et également l’affirmation concrète du prestige de la nation : Racine avec ses tragédies, Molière avec ses comédies, Lully avec ses compositions, pour ne citer que les plus célèbres. Cette politique fut habilement continuée par Louis-Philippe (1838-48) qui en fit un musée historique, dédié à « Toutes les Gloires de la France ».

 

La visite

 

Jusqu’à 25.000 visiteurs viennent en une journée voir les 800 hectares de parc, les 11 hectares de Bâtiments comptant environ 700 pièces, 8.000 tableaux et 2.000 sculptures.

La visite mène des Grands appartements à la galerie des Batailles en passant par la célébrissime galerie des Glaces. Le salon d’Hercule offre aux regards un immense plafond peint par Lemoine, qui se suicida par l’épée en 1737, épuisé, dit-on, par son chef-d’œuvre.

Le grand appartement du roi est composé de six salons en enfilade. Tous représentent des scènes allégoriques consacrées au soleil (Apollon) et à ses astres. Ces pièces magnifiquement décorées de tapis, statues et toiles de maîtres servaient autrefois aux soirées d’ « appartement ».

Le trône d’argent du Roi-soleil, haut de 2 mètres dressait son dais dans le salon d’Apollon où Louis XIV recevait les ambassadeurs. Sur 75 mètres, dix-sept fenêtres en arcades se reflètent à l’ infini dans les 17 glaces identiques de la fameuse galerie de Le Brun. Elle accueillit des réceptions solennelles, le sacre de l’empereur Guillaume Ier, la signature du Traité de Versailles et elle sert encore aujourd’hui de cadre aux réceptions de Chefs d’Etat.

La Chambre de la Reine est restée figée dans ses coloris d’été. La courtepointe brodée de cet ensemble d’une incomparable beauté est l’orignal utilisé par Marie-Antoinette elle-même. Discret panneau dans les tentures : la petite porte par où la reine s’échappa le 5 Octobre 1789…

La chapelle royale, dédiée à Saint-Louis, est disposée en forme de chapelle palatine et comprend 2 étages. L’harmonie blanc et or est réchauffée par les peintures de la voûte.

 

Le parc

 

Devant la façade ouest du château, un vaste parc fut aménagé dès 1684.

L’idée est particulièrement heureuse d’avoir aménagé une vaste surface plane, décorée des statues aux lignes horizontales qui ne masquent pas l’architecture du corps central du Palais.

Le décor des jardins est lié à celui des appartements et se rattache à la légende d’Apollon, dieu du soleil, l’emblème de Louis XIV.

Dans l’axe est-ouest du palais, sont le bassin de Latone, mère d’Apollon et, au bout du Tapis vert, le char d’Apollon.

Le Petit Trianon (1762-68) par la pureté de son architecture et de sa décoration sculptée constitue une des réussites les plus achevées de toute l’architecture française.

Le Grand Trianon (1670) c’est un palais à l’italienne, ne comportant qu’un rez-de-chaussée à toits plats et à colonnades.

Trianon apparait comme « un palais de marbre, de jaspe et de porphyre avec des jardins délicieux » le marbre et la pierre y créent une harmonie délicate que continuent les fleurs des parterres.

Le Hameau (1783) de la reine Marie Antoinette se situe à l’extrémité nord-est du domaine du Trianon. Il est conçu comme une véritable exploitation, située au bord d’un lac, parmi des arbres au feuillage dense. La Reine se donnait l’illusion de la vie campagnarde.

Versailles principale œuvre architecturale du 17èmes.

L’ensemble de la demeure royale représente le style Louis XIV :

-      mesure : il y a tout juste assez de sculpture ornementale pour éviter la sécheresse (le château)

-      simplicité (le Grand Trianon) : décoration plus légère avec moins de divinités mythologiques.

 

Questions

 

1)    Vous visitez Versailles, qu’est-ce qui retient votre attention ?

2)    Dites ce qui caractérise le château de Versailles du point de vue artistique et quel a été son rôle politique sous Louis XIV.

3)    En quoi le château de Versailles est-il caractéristique de l’art classique ?

 

 

Ιστοσελίδες

κατασκευή dynamicsite.gr
powered by: dynamicsite